MARQUE Louis Pierre Henri

Né le 20 mai 1883 à Poitiers (Vienne)

fils de Charles Gustave

et de Marie Eléonore Dupain


Il avait deux frères :


Dans sa jeunesse il va chez "les frères"d'après une lettre envoyée à sa mère, les adresses dont nous disposons sont :


Mais il allait aussi à la Mothe Saint Héray (il avait des relations avec (son oncle ?) Victor Dupain pharmacien dans ce village, né le 15 septembre 1857). Et dans une lettre de1904 il parle de sa cousine Louise Dupain et dans une autre de1919 on évoque Jeanne Dupain.


Il navigue jeune nous avons peu de documents. De tradition orale dans sa famille maternelle on dit qu'après ses débuts dans la marine, sa mère lui a demandé de poursuivre, "le futur sera meilleur", car scolairement il ne travaillait pas assez.


Dans son livret de la matricule des gens de mer (fascicule de mobilisation, délivré le 27 juin 1902) on indique qu'il est inscrit maritime à Nantes :


Il embarque le 28 juin 1902, à 19 ans, sur le navire 3 mâts Kerjoseph, armement n° 336 et embarquement à Nantes, genre long cours, fonction : pilotin, débarquement: 19/12/1902, à Nantes, durée de l'embarquement 5 mois et 22 jours.

Il cite dans une lettre à sa mère où il "broie du noir" qu'il quitta Tampa (Floride, golfe du Mexique) à bord du Kerjoseph.

Le registre des inscrits provisoires aux archives départementales de Nantes précise qu'il a reçu à Nantes le 25 juin 1903 le certificat de théorie de capitaine au long cours

Le 5 septembre 1903 il embarque comme pilotin à Bordeaux (armement 192)sur le vapeur Gyptis, comme pilotin, et débarque dans le même port le 10/11/1903


Début 1904, en avril, il a 20 ans il est à Hambourg (lettre à sa mère), il annonce qu'il est sur le Versailles 3 mâts de la Société des Longs Courriers Français qui part pour San Francisco après une escale à Cherbourg. Son livret d'inscrit maritime et le registre des inscrits provisoires indique qu'il a embarqué comme mousse à Hambourg ( armement 332 à Dunkerque ) le 22/02/1904 et comme pilotin le 5/5/1904 à Cherbourg. (armement 94 à Cherbourg, mais le Versailles est noté comme vapeur)


Il écrit à son frère de Cherbourg le 26 avril où il signale que malgré le remorqueur Warrior venu d'Angleterre ils ont mis une semaine pour relier Hambourg à Cherbourg au lieu des 3 jours prévus.

De cette période date sans doute une lettre à sa grand mère.

Il passe donc le Cap Horn à la voile, il raconte cette épopée dans une lettre à sa mère non datée mais située sans doute le 5-6 octobre 1904. Partis le 20 avril de Hambourg ils arrivent le 7 octobre à San Fransisco. Il écrit de là bas le 8 octobre 1904


Il écrit à sa mère en partant de San Francisco pour l'Australie (départ le lundi 14 novembre) et de la nous avons 4 lettres du 23 janvier 1905, 8 février 1905, 14 février 1905, 24 février 1905, dans sa lettre du 14 février il annonce qu'il quitte le Versailles pour embarquer sur le Cassard (Société des Armateurs Nantais). (son livret indique qu'il embarque comme lieutenant le 8/2/05 et débarque le 4/7/1905 à Cardiff).

Classe de 1903, incorporé le 29 juillet 1905 au 31° régiment d'infanterie,2ème bataillon, 5ème compagnie, matricule 7041, alors élève de la marine marchande, n° 163 de tirage dans le canton de Poitiers nord, arrivé au corps le 18 août 1905, soldat de 2° classe, il sait lire et écrire (instruction secondaire) et sait nager


On note dans son livret de solde pour officier marinier ou marin : (inscrit maritime Nantes n° 16.664) qu'il est incorporé au 1° dépôt de Cherbourg le 28 janvier 1906 (matelot de 3° classe) provenant du 31° régiment et à fait 5 mois et 29 jours dans ce régiment et qu'il a 24 mois 11 jours de navigation au commerce (au long cours)


Malade il est hospitalisé, sa mère reçoit une lettre sur son état de santé (8 février 1906) et il écrit dans une lettre qu'il viendra à Poitiers après sa réforme.


le 18 février 1906 il est réformé n° 2 pour infirmité ne pouvant être attribué au service et se retire à Poitiers 8 place Notre Dame.


Dans son livret d'inscrit maritime on signale qu'il est titulaire du diplôme d'élève de la marine marchande suivant examen passé à Marseille le 23 juillet 1906.

Il embarque sur le vapeur Poitou à Marseille, comme élève officier, du 18/10/1906 au 28/3/1907 puis du 29/3/1907 au 8/5/1907

D'un de ces voyages date ses lettres alors qu'il est sur le Poitou (il parle finances avec sa mère) lettre du 3 janvier et lettre de Buenos Aires où les années ne sont pas précisées mais l'incendie cité dans sa seconde lettre doit être celui du 7/1/1907 indiqué dans le livre de Monsieur Alain Croce auteur d'un livre : "Société Générale de Transports maritimes à vapeur" nous indiquerons (A.C.) pour les informations tirées de ce livre.

Nous disposons aussi d'une médaille de la société centrale de sauvetage des naufragés (photo) portant l'inscription :

"Mr Marque élève de la marine Marchande a courageusement exposé sa vie lors du naufrage du vapeur Poitou le 7 mai 1907"

sur un site internet nous avons trouvé la mention : (Poitou wrecked on coast of Uruguay) bateau de la SGTM (Société Générale de Transport Maritime)

Monsieur Alain Croce m'a aimablement communiqué quelques renseignements.


Il semble qu'à partir de cette période il ait presque constamment navigué sur les bateaux de cette compagnie (en dehors de sa période dans la marine nationale de 14-18 (pour lui 15-19))

j'ai trouvé sur internet la liste des bateaux de la SGTM ayant été employés au transport des émigrants, en cache, site : http://www.theshipslist.com/ships/lines/sgtm.htm


Vapeur Nivernais (5/8/1907-18/10/1907) (élève officier)

Vapeur France (3/11/1907-14/1/1908), (20/1/1908-11/6/1908), (27/6/1908-21/12/1908), (22/12/1908-23/6/1909), (27/7/1909-21/1/1910) (élève officier)


Brevet de capitaine au long cours le 27 décembre 1910 (diplôme du 13 mars 1911) enregistré au bureau de l'inscription maritime de Nantes n° 502


Corsica (7/6/1911-26/6/1911) (lieutenant) (Marseiille 774 cabotage)(Compagnie Marseillaise de Navigation à Vapeur, Fraissinet & Cie )1

Iberia (21/7/1911-27/7/1911) (lieutenant)(Marseiille 671 cabotage)(même Cie)

Languedoc (23/8/1911-31/8/1911) (Marseiille 1001 cabotage)(2° capitaine)

Aquitaine (1/9/1911-8/9/1911) (Marseiille 1156 cabotage)(2° capitaine)

Mont Rose (11/9/1911-10/1/1912), (Marseiille 1160 long cours)(11/1/1912-17/2/1912), (18/3/1912-29/7/1912), (10/8/1912-5/6/1913) (lieutenant)(à Buenos Aires le 16/6/1912 et le 6/11/1912 (A.C.) qui indique qu'un coup de mer brise les portes des cabines du second et du lieutenant et démolit un canot en bois) (photos du Mont Rose)


Mariage le 5 juin 1913 avec Alice Juliette Claire Giraud2


Alsace (29/7/1913-1/9/1913) (Marseille 764 cabotage)(2° capitaine)

Espagne (10/9/1913-17/9/1913) (2° lieutenant) (Marseille 655 long cours)(il débarque à Gibraltar !)

Alsace (10/12/1913-17/12/1913) (2° capitaine) (Marseille 764 cabotage)(Alice précise qu'elle déménage de la rue Rougier dans une lettre sans l'année et dans une autre lettre sans date mais correspondant au contexte, il indique sa nouvelle adresse 22 rue saint savournin)

Provence (20/12/1913-14/5/1914) (lieutenant commissaire)(Marseille 637 l.c.)(A Las Palmas le 6/5/1914 (A.C.)) (lettres du 24/12/1913, 28/12/1913, 19/1/1914, et 21/3/1914 de son épouse) (et peut être cette lettre et celle-ci )

Maine (11/6/1914-2/7/1914) (lieutenant) (Marseille 388 cabotage)( lettre de son épouse année non précisée)

Provence (10/7/1914-7/12/1914) (lieutenant comptable)(Marseille 751 long cours )(en route ver La Plata le 25/7/1914 (A.C.) (lettre du 27/8)

En septembre 1914 dans une lettre de son épouse Alice et une autre à sa belle soeur Germaine on apprend qu'il est sur le Provence de retour de Buenos Ayres après avoir abordé le Don Emilio (photos)

dans une lettre du 15 décembre il parle de s'engager

Flandre (21/12/1914-19/1/1915), (Marseille 20 cabotage)(20/1/1915-17/3/1915)(Marseille 50 cabotage) (lieutenant comptable)(arrive à Marseille de Port Talbot après une traversée mouvementé (A.C.))

Provence (18/3/1915-2/6/1915) (lieutenant)(Marseille 751 long cours)

Nous avons deux lettres au début de la guerre aux dates non précisée une ou il précise être allé en Angleterre.
il réintègre le service armé (commission de réforme de de Toulon) du 19 juillet 1915

Son livret pour officier de la marine nationale : Enseigne de vaisseau de 1° classe auxiliaire du 14 juillet 1915 au 10 mars 1919, dirigé sur le port de Toulon il sera reservé pour la brigade de fusiliers marins, on note durant cette période :


Il part le 1° mars 1919 pour Madagascar (lettre de son épouse Alice à sa belle soeur Germaine)

Fin novembre dans une autre lettre son épouse signale qu'elle n'aura pas de nouvelles avant janvier et que Louis reviendra en février. Lettre du 1/1/1920

Son livret indique toutefois qu'il embarque comme 1° lieutenant sur le Prinzregent3 (photos)(bateau renommé ensuite Cordoba) (armement brest 209 c. débarquement 639 à Marseille) le 24 mai 1919 et débarque le 9/7/1920. (voyage à Madagascar du 2/11/1919 au 13/1/1920 et à la Réunion de janvier au 7/5/1920 (A.C.))


Achat par son épouse Alice de la maison 22 boulevard Gassendi à Saint Barnabé (anciennement boulevard Saint Barnabé) (25/03/1920)


Maine (10/7/1920-4/1/1921) (Marseille 739 cabotage)(2° capitaine ainsi que pour les voyages suivants)

Espagne (11/1/1921-29/7/1921) (Marseille 38 long cours, 46)(en Amérique du sud (A.C.))

Aquitaine (3/11/1921-2/1/1922) (Marseille 339 long cours, 252)

Capitaine Paul Lemerle( Bordeaux long cours Marseille 62) 20/1/1922-31/5/1922)(mis en service le 22/01/1922 A.C.)

Provence (1/8/1922-13/9/1922) (21/11/1922-7/12/1922)

Mont Cenis (8/12/1922-30/4/1923)

Maine (1/5/1923-11/6/1923)


Naissance de sa fille Louise Céline Monique le 22 juin 1923, surnommée Louisette ou Zette


Mont Kemmel (11/7/1923-31/12/1923) (1/1/1924-5/1/1924)

Guaruja (6/1/1924-27/5/1924) (23/6/1924-24/6/1924) (1/7/1924-30/12/1924) (abordage avec le Maasland à Santos le 8/11 (A.C.)) (20/1/1925-7/7/1925)4 (22/7/1925-14/12/1925)

Maine (3/2/1926-8/4/1926) (19/4/1926-19/6/1926) (15/7/1926-21/7/1926) (6/8/1926-7/8/1926)

Sidi Brahim (8/8/1926-4/11/1926) (5/11/1926-3/12/1926) (14/12/1926-16/12/1926) (9/2/1927-....) (14/5/1927-16/7/1924)

Maine (20/7/1927-26/7/1927)

Sidi Brahim (13/8/1927-....)


Le livret de la matricule des gens de mer ne comporte pas d'autres renseignements mais la licence de pilote du port de Marseille enregistrée au bureau de l'inscription maritime de Marseille le 4 août 1927 sous le n° 1344 nous permet de noter sur le livret annexe de cette licence les visas suivants :


1931 achat le 10 novembre de la propriété "La Jaufrette" traverse du moulin à huile, les Caillols, Marseille 12°


Naufrage la nuit du 2 au 3 janvier 1938 sur le Guaruja (d'après la lettre de son épouse Alice à son frère Joseph) (naufragé sur le Cap de Gate, en Espagne d'après le site internet )

hospitalisé à Oran il est transféré dans une clinique de Marseille (lettre de son épouse Alice à Joseph et Germaine)

Il en restera défiguré "une gueule cassée" comme on disait à l'époque, et en gardera une rancune contre son second de l'époque ! C'était son dernier voyage, né le 20 mai 1883, il a eu 55 ans en 1938.

Monsieur Alain Croce précédemment cité m'a aimablement communiqué les informations copiées d'un article de journal.


Il se retire dans sa propriété des Caillols ou il se consacre à diverses activités : reliure, jardinage, élevage, ...

1943 mariage le 31 mai de Louisette sa fille avec Jean Marie Gabriel BONNEFOI . De cette union naîtront ses petits enfants :

  1. Michel Jean Louis

  2. Brigitte Alice Claire

  3. Guy Charles François

  4. Hubert Pierre Nicolas

  5. Bruno Luc André


1944 le 27 août décès de son épouse Alice lors des tirs pendant la libération de Marseille, sa fille Louisette est blessée par un éclat du même tir.


1952, le 20 août achat par Louisette de la maison au Rouet Plage à Carry près de Marseille.


5 février 1966 décès de Louisette,

21 octobre 1967 décès de Louis Marque


Nous avons aussi récupérer quelques anecdotes qu'il aimait raconter

1d'après le livre de Charles FINIDORI (ed. Payan) cette compagnie assurait alors les lignes de la corse

2Un certain Giraud était directeur de la S.G.T.M. (en 1919), était il apparenté avec Alice Giraud ? Alain Giraud, un des neveux de Louis nous a précisé qu'il n'était pas apparenté et qu'il y avait 3 familles Giraud différentes à Marseille

3bateau attribué à la S.G.TM. après la guerre, l'équipage embarque à Marseille pour aller le chercher à Las Palmas fin juin ? (A. C.)

4d'après le registre cote 120 J 3285 aux archives départementales de Nantes le voyage précédent était au long cours et les suivants sont en cabotage,

5On note dans le livre d'Alain Croce pour ce bateau à la date du 23/9/19 Maine_19270923A signaler que le 9/12/1928 il est à Alger comme capitaine sur le Sidi Aïssa ainsi que le 24/2/1929