Voici aussi quelques détails sur la fin du Poitou :


04/05/1907 : dans une violente tempête s'échoue cap Santa Maria à 100 milles de Montevideo avec 200 émigrants et 75 hommes d'équipage à bord. Sous la violence des coups de butoir de la mer, le paquebot se rompt en deux parties à hauteur de la machine. Malgré l'action du commandant Ribes et de ses hommes, la panique ne peut être évitée parmi les émigrants. Le mauvais temps, qui ne s'apaise pas, rend très difficile les opérations de sauvetage. Conduites simultanément par terre et par mer, celles-ci, menées conjointement par terre et avec l'aide de remorqueurs, ne s'achèvent que le 8.

16 passagers et 7 hommes d'équipage (4ème mécanicien Scaniapeco, commissaire Florens, restaurateur Didier, boucher Fayssel, infirmier Puech, boulanger Desperous et chauffeur anglais Scott) sont portés disparus.

Le chef-mécanicien Guyon est sauvé difficilement. Les premières dépêches reçues de Montevideo le donnaient d'ailleurs pour mort.

17/05/1907 : l'équipage, à l'exception du commandant Ribes qui demeure sur place pour les besoins de l'enquête, est rapatrié par le Pampa.


(ref info crocepoit)