Ma chère maman


Je n'écris pas très fréquemment parce que Alice remplit ces fonctions avec une régularité qui lui fait honneur, et il n'y a rien de bien sensationnel dans ma vie depuis le commencement de la guerre. Je suis allé en Angleterre, j'ai pas vu seulement la silhouette d'un sous-marin dans l'atlantique, deux fois des navires se sont fait couler tout près de nous, mais moi j'ai rien vu ni croiseur ni même la tête d'un allemand. Du reste les bateaux des transports maritimes sont tellement vieux et tellement mauvais qu'on peut les laisser couler tout seuls ce qui arrivera promptement sans qu'il soit nécessaire de les aider. Il n'y a plus guère d'avenir dans cette boite là il est probable que d'ici plus au moins longtemps je serai obligé d'aller chercher fortune ailleurs.

En ce moment je suis à terre pour je ne sais pas combien de temps, au moins trois semaines.

Pour ce qui est d'aller à Poitiers y a rien à faire, nous sommes sur les dents on manque d'officiers et par dessus le marché l'état de guerre. Tu comprends que nous pouvons pas, et Alice peut pas y aller toute seule. Mais tu peux compter que dès que ce sera possible nous irons y passer un mois avec le plus grand plaisir.

J'espère que notre nièce et filleule se porte bien. Les autres ça m'intéresse pas autant je te demande quand même de leurs nouvelles mais seulement par politesse. Alice dit que je suis bète mais au fond elle pense comme moi (vives protestations)

Alice a l'interdiction d'envoyer un paquet à Robert je la laisse se débrouiller car je pense que tu le laisses manquer de rien.

J'ai vu Mlle Clement hier elle a l'air de trouver que depuis que je suis marié tu la délaisses un peu beaucoup. Elle me l'a pas dit mais diverses choses me l'ont fait supposer, peut être je me suis trompé.

Si tu nous envoie des fonds expédie au nom d'Alice ça sera plus commode parce que je serai pas là pour les prendre, mais en réalité nous n'en avons pas besoin, nous pouvons vivre sans ça, du reste les titres ont du baisser sérieusement de valeur, mais pour peu que cela te gènes d'envoyer des fonds n'oublie pas qu'Alice a déjà deux mille francs d'économies, donc nous pouvons vivre en paix sans ça, du reste nous n'avons pas de dettes.

Enfin j'espère que tout va bien à la maison, je commence à naviguer tranquille, à part quelques sous-marins la mer est libre, on a une chance sur 500 d'être pris

A bientôt

Ton fils dévoué

Louis