Jeudi 4 mars 1919


Ma chère Germaine


Je vous expédie dans cette lettre un chèque de 488 f – montant de nos dettes à Joseph. 170 f pour le service Rachel et 318 f pour le service de Gien. Le service de Gien que Joseph nous avait signalé de 116 pièces n'en avait que 109 – dont 28 assiettes à dessert – y a t-il lieu de réclamer ? De plus 2 raviers et le sucrier étaient cassés. Nous l'avons fait constater par le vérificateur du chemin de fer et nous voudrions l'adresse exacte de la fabrique pour demander le remplacement et la facture afin de pouvoir faire la réclamation aux chemins de fer.

Louis est parti le 1 mars pour Madagascar, il reviendra en Mai, et nous avons l'intention d'aller vous voir à cette époque ; mais ce n'est pas encore bien certain.

Il me tarde de revoir votre petite nichée qui doit avoir bien changé depuis un an.

J'oubliais de vous dire que le service de Gien avait fait le bonheur de ma belle soeur. Il lui plaît tellement qu'elle a exposé le légumier sur sa servante et pendu 2 assiettes contre le mur. Nous remercions bien Joseph de sa double expédition.

Il fait un temps splendide on se croirait au mois de mai tellement il fait chaud. Je voudrais bien y être déjà !! Louis est parti cette fois-ci avec l'intention de faire du commerce, nous allons voir comment il va se débrouiller. La difficulté pour lui sera de trouver là bas des personnes qui sans le connaître veuille lui vendre une assez grosse quantité.

Ma chère Germaine je vous charge de transmettre mes amitiés et mes remerciements à Joseph, je vous embrasse ainsi que tous vos petits.


Alice

(ref info let19190304)